3 – Le fait main

Un grand bonjour depuis un très bel endroit : Lignières en Suisse où le temps est redevenu de saison. Je vous ai d’ailleurs fait une mini galerie photo que vous trouverez également sur la timeline.

Revenons au sujet du jour. Je vous parlais il y a quelques jours de l’importance dans ce projet de la sauvegarde de certaines techniques horlogères du « fait main ». Cette aventure a d’abord pour mission d’inventorier, puis de perpétuer ces techniques promises à l’oubli. Il mettra en avant le fait de pouvoir être encore capable demain de réaliser une montre à la main, avec des outils simples.

Robert Greubel, Stephen Forsey et Philippe Dufour déclarent que:

  1. La réalisation du garde-temps se fera avec un outillage rudimentaire et simple : un tour d’horloger, une fraiseuse, une pointeuse, un perce-droit, un burin fixe, etc.
  2. L’esquisse conceptuelle et les dessins du mouvement seront réalisés au crayon. Par contre, les plans définitifs se feront sur ordinateur.
  3. Le garde-temps sera entièrement réalisé à la main par Michel Boulanger avec tout le soutien et la formation nécessaire.

Je me réjouis de suivre Michel ces prochains temps ! Est-ce que vous connaissez tous les outils précités ? Moi pas ! Je vais rapidement aller me renseigner et partager avec vous le résultat de mes recherches.

A très bientôt !

Nicolas Maillechort